Category Archives: Écologie

Jai Jagat 2020 Delhi – Genève

La marche pacifique des « sans-pouvoir » du monde entier

En septembre-octobre 2020, des milliers de marcheurs non-violents en provenance de Delhi,
d’Amérique latine,
d’Afrique (Ceuta),
de Berlin,
de Bruxelles,
et d’autres lieux convergeront vers Genève,
symbole pour eux de la solidarité, de la justice et des droits humains.

Au total, cette mobilisation exceptionnelle des « sans-parole et sans-pouvoir » devrait réunir plus d’un million de personnes – d’autres marches pacifiques étant organisées parallèlement dans diverses partie du monde.

Jai Jagat 2020

Appel à agir de 2014

Chers amis,

Sur la base de ce que nous avons appris lors de nos campagnes précédentes, telles que Jan Chetavani Yatra en 2006, la marche Janadeshen 2007 et Jan Satyagraha en 2012, Ekta Parishad s’apprête maintenant à lancer une nouvelle campagne intitulée Jai Jagat 2020. Vous noterez que dans nos précédentes campagnes, nous avions utilisé le terme Jan, qui signifie « le peuple », parce que nous nous soucions particulièrement des personnes marginalisées. Lors de la campagne 2020, nous élargissons à Jagat, ce qui signifie tous les peuples dans le monde. Cela ne signifie nullement que le travail d’Ekta Parishad change de direction et que nous n’allons plus nous préoccuper de la vie des pauvres gens. Nous continuons à organiser les communautés marginalisées afin qu’elles disposent du contrôle sur les terres et les ressources naturelles, comme un moyen de lutter contre la pauvreté. En même temps, nous nous rendons compte que ce problème ne se limite pas à l’Inde et que les gens de presque tous les pays à travers le monde connaissent des difficultés similaires. La mondialisation, qui obéit au marché, prive des millions de personnes de leurs terres et de l’accès aux ressources. Les gens sont dépossédés et contraints de migrer vers les villes et les bidonvilles. Cela signifie que nous devons travailler à une échelle mondiale en même temps qu’au niveau de la base afin d’apporter de réels changements.

Jai Jagat signifie réellement VICTOIRE DU MONDE. C’est très proche de la notion de Sarvodaya (« le bien-être de tous ») que le Mahatma Gandhi a employée. Le principe sous-jacent est que, s’il ya une victoire alors ce devrait être la victoire de notre humanité commune et non la victoire d’une nation sur une autre. La victoire, ce devrait aussi être la victoire que toutes les personnes vivent harmonieusement entre elles, et en coexistence avec la nature. L’idéal serait que la victoire soit pour tous et pour tout. Le monde d’aujourd’hui doit s’imprégner de ces nouvelles valeurs, les valeurs de Jai Jagat et la notion de Gandhi de Sarvodaya.

Nous sommes conscients que les termes et terminologies ci-dessus sont tirés de l’hindi et se limitent généralement à l’Inde, mais nous croyons que ces mots sont très utiles dans une campagne mondiale. Ce que nous proposons, comme action mondiale à venir, c’est qu’aucun pays à lui tout seul ou aucun groupe de personnes à lui tout seul ne peut apporter un véritable changement. Les forces destructrices de plus en plus puissantes doivent être contrecarrées par une action locale et globale, de façon coordonnée et simultanée. Un tel effort à grande échelle doit remettre en cause et sensibiliser les organisations et les acteurs au niveau mondial. Alors que les équipes d’Ekta Parishad concentreront leurs actions en Inde pour essayer de répondre aux problèmes locaux, nous souhaitons pouvoir collaborer avec autant d’organisations que possible au niveau de chaque pays et à l’échelle mondiale, afin de faire progresser un programme pour la survie de la nature et des gens sur la planète.

Pour ce qui concerne Jai Jagat 2020, certaines actions sont déjà en préparation. Celles-ci ont vu le jour lors de diverses discussions mais nous sommes toujours ouverts et prêts à intégrer de nouvelles idées et de nouveaux programmes afin d’obtenir une participation la plus large possible.

Voici les huit propositions que nous avons déjà envisagées à ce stade-ci.

  1. La formation des jeunes à l’action non-violente sera un élément majeur de cette campagne. Nous voulons saisir l’opportunité de former et de sensibiliser le plus grand nombre possible de jeunes dans les années à venir. En Inde, nous avons créé des alliances avec de nombreuses autres organisations. Notre objectif est d’atteindre plus de cent mille jeunes – hommes et femmes – dans les 660 districts du pays. Nous prévoyons d’organiser des camps de travail pour les jeunes dans chaque district, avec un minimum de 200 jeunes dans chaque district. Ces camps seront l’occasion pour ces jeunes de discuter, de comprendre les problèmes et de mettre en place des actions qui remettent en question – de façon non violente – l’accaparement des terres et des ressources au détriment des pauvres.
  2. Nous prévoyons également de susciter des partenariats et des collaborations avec des groupes de la société civile dans d’autres pays et continents. Des amis d’Ekta Parishad ont participé à des programmes de formation de jeunes au Brésil, en Colombie, au Nicaragua, au Pérou, au Sénégal, en France, en Allemagne, en Belgique, en Suisse, en Angleterre, en Espagne ainsi qu’au Sri Lanka, au Népal et au Bangladesh. C’est avec plaisir que nous avons partagé nos modestes compétences et nos capacités avec ceux qui – grâce à ces formations – souhaitaient pouvoir travailler plus efficacement auprès des jeunes. A ceux qui sont venus en Inde de diverses parties du monde, nous avons également offert la possibilité d’échanger avec nos militants et de se former pour apprendre comment nous travaillons parmi les groupes marginalisés. Nous croyons qu’il est possible de créer des alliances et des réseaux avec toutes les personnes et les groupes qui partagent des objectifs semblables.
  3. Nous avons prévu un programme international pour des jeunes pour le mois de septembre 2014,pour lequel nous espérons la participation d’environ 30 jeunes leaders sociaux de 15 pays. Ce programme sera organisé en Inde afin de leur permettre d’expérimenter la mise en place d’actions sociales non violentes. Que celui qui est intéressé par ce genre de programme consulte le site « Initiatives internationales » sur www.internationalinitiative.org.
  4. En 2016, nous envisageons un programme similaire pour des femmes leaders qui viendraient en Indepour voir comment les femmes leaders des villages ont pu transformer leur vie grâce à leurs propres efforts. Les visiteurs pourront voyager à travers des villages indiens et interagir avec des femmes leaders (de base) pour une période de deux semaines. Ce séjour se terminera par un camp de formation au leadership pour les femmes et par une conférence par des femmes.
  5. En 2018, nous prévoyons d’organiser une conférence internationale sur l’économie non-violente. Vous savez peut-être que dans certaines parties du globe, cette économie alternative est appelée « économie sociale », « économie solidaire », etc. En Inde, nous l’appelons économie non-violente. Ces relations économiques visent à encourager et promouvoir un modèle de développement fondé sur l’autonomie, la réciprocité et l’échange plus juste, et lutter contre l’économie actuelle dominante qui est violente. Le défi sera de créer une économie non-violente tout en continuant à lutter pour des changements sociaux non-violents.
  6. Cette note vise seulement à donner un premier calendrier d’actions en Inde. Nous sommes persuadés que d’autres scénarios émergeront de différentes organisations dans d’autres régions du monde. Afin de relier toutes ces actions dans un processus global, un groupe de 100 amis (une équipe internationale) entamera une marche depuis Delhi (depuis Rajghat, là où repose le Mahatma Gandhi) jusqu’à Genève, le siège des Nations Unies. L’ONU a été créée pour défendre les valeurs humaines, la dignité ainsi que les droits humains de tous les individus. Il est donc temps pour des gens ordinaires rappellent aux citoyens de différentes régions du monde que nous avons besoin de relations inclusives et équitables. C’est le moment pour les gens de marcher, de dialoguer et de chanter pour recréer un monde au sein duquel la diversité des personnes et de la nature puisse être préservée. Cette marche durera environ 15 mois, durant lesquels tous les partenaires pourront organiser des petites ou de plus grandes marches dans leurs villes respectives, dans leur pays ou dans les régions, afin de marcher pour un nouvel ordre mondial.
  7. L’ensemble de la campagne de Jai Jagat 2020 est construit autour de l’idée que « notre monde peut être différent si nous ne sommes pas indifférents ». Une autre idée importante est que « dans un monde déchiré entre le silence et la violence, nous devons unir nos efforts pour mettre en place une culture de la non-violence active ».
  8. Ceci est un appel à chaque personne intéressée pour se joindre à la campagne ou à la soutenir de la façon dont chacun l’estime approprié. Voici quelques actions qui sont possibles.

Nous mettre en contact avec des organisations et des campagnes qui vous sont familières;

    • Publier ce document dans vos revues, vos sites Web, vos bulletins d’information et d’autres canaux de diffusion;
    • Encourager les journalistes à écrire sur ce sujet;
    • Trouver l’occasion de visiter l’Inde ou nous inviter à vos programmes dans votre propre pays;
    • Récolter des contributions financières, même modestes, pour soutenir la formation des jeunes.

Nous espérons recevoir vos suggestions et précieuses contributions pour élaborer cette campagne, car elle va influencer la vie de millions de personnes sur la planète. Nous croyons qu’une telle campagne peut avoir un énorme impact sur les institutions et les politiques au niveau mondial.

Rajagopal P.V. juin 2014

La Solidarité dans la Nature

Je venons de découvrir que deux des plus grands naturalistes, le chrétien, Jean Marie Pelt (auteur de 30 livres et notamment la solidarité chez les plantes, les animaux et les humains), et l’anarchiste, Pierre Kropotkine, La solidarité, ont démontré que ce sont les sociétés animales et humaines qui ont le plus pratiqué la solidarité qui ont le plus prospéré.

Le saviez-vous ?

En connaissez-vous d’autres ?

 

Reboisement

flag_of_ecuador-svg_-938x625

source
L’Equateur a établi samedi un record mondial en matière de reforestation en plantant 647 250 arbres de plus de 200 espèces différentes en un seul jour sur l’ensemble de son territoire, a annoncé samedi le président de ce pays latino-américain, Rafael Correa.
« Je viens d’être informé que nous avons battu le record (du Livre) Guinness (des records) pour la reforestation », a dit le chef de l’Etat dans son allocution hebdomadaire. La ministre équatorienne de l’Environnement Lorena Tapia a écrit sur son compte Twitter que 44 883 personnes s’étaient mobilisées pour planter les arbres sur plus de 2000 hectares au total. Une équipe travaillant avec Guinness était présente pour l’événement à Catequilla, une ville située non loin de la capitale Quito.

Le précédent record a été établi l’année dernière aux Philippines, a précisé Guinness.

Image

L’Inde et les dauphins

Le ministère indien de l’environnement et de la forêt a interdit toute captivité de cétacés à des fins commerciales ou pour raisons ludiques. Après avoir décortiqué des études décrivant le dauphin comme le mammifère le plus intelligent (“après l’homme” certains vous diront), le gouvernement indien a décrété que les dauphins sont désormais “des personnes non humaines“. Bigre !

Les dauphins bénéficient maintenant d’un statut des plus enviables pour tout mammifère ou poisson. L’Inde est le 4ème pays à interdire la captivité de cétacés, après le Chili, le Costa-Rica et la Hongrie.

le Dauphin, personne non humaine

dauphin-1D’après des études récentes, les dauphins s’appellent par des noms (une manière de siffler). Ils se reconnaissent et se souviennent de ce nom même 20 ans après une séparation.

Ayant des capacités intellectuelles exceptionnelles, ils possèdent une conscience de soi. Contrairement à nos braves matous ou médors, ils peuvent se reconnaître dans un miroir, utiliser des outils et manier des concepts abstraits.

La conséquence immédiate de cette qualification étonnante de “personne non humaine” est l’interdiction immédiate de tous les delphinariums ou projets de delphinariums en Inde (en France il y a encore 3 delphinariums). Elle implique également que les dauphins bénéficient de tous les droits fondamentaux accordés à une “personne” : le droit de vivre, d’être libre et d’accéder au bien être physique et mental.

Toute capture de dauphin est donc maintenant interdite et punissable en Inde.

Les associations de défense des animaux, notamment la FIAPO (fédération indienne de défense des animaux)  se sont félicités de cette avancée dans le droit des animaux.
En savoir plus sur http://www.consoglobe.com/dauphin-inde-protection-animale-cg#dCSvyIgtlmSkwRdH.99